Accueil > Actualités > Elections > Elections professionnelles le 4 décembre 2014

Elections professionnelles le 4 décembre 2014

Le 4 décembre prochain, les agents de la fonction publique territoriale sont appelés à élire leurs représentants dans les Comités Techniques (CT), les Commission Administratives (CAP) institutions représentatives locales ou départementales rattachées dans les Centres De Gestions (CDG).

Contrairement aux précédentes élections, les dernières datant de 2008, les agents voteront sur un seul tour, il est donc important que les agents se déplacent massivement pour donner du sens et de l’importance à ce scrutin et surtout pour conforter le poids de l’organisation syndicale qu’ils décideront de mettre en avant.

La CGT se bat chaque jour à vos côtés, pour défendre :

-  Vos dossiers personnels avec leurs élus en commissions administratives paritaires (CAP) départementales ou locales…
-  Vos conditions de travail avec leurs élus en comité technique (CT) et demain pour la première fois en CHSCT (expliquer le fonctionnement des instances si besoin)
-  Vos conditions de formations professionnelles avec leurs élus dans les CRO, CNO et CNFPT.
-  Vos conditions de vie, négocier ou lutter pour obtenir de meilleures conditions de rémunération, obtenir les meilleures prestations sociales, via les Elus CGT du COS 38 par exemple…

L’enjeu sur les élections pro du 4 décembre :

C’est d’avoir des élus CGT locaux et nationaux qui s’engagent à intervenir chaque jour pour gagner sur des enjeux importants qui impactent votre vie de tous les jours.
La CGT a gagné la suppression du jour de carence grâce à une forte mobilisation des agents, de ses 83 000 syndiqués, après une grande pétition nationale et plusieurs journées d’action….
La CGT a gagné le retour du financement au 1% pour vos formations professionnelles.
La CGT a gagné sur le maintien dans l’emploi des contractuels, en obligeant l’actuel gouvernement à valider une loi de la résorption de la précarité loi dit du 12 mars 2012. Et continu de se battre localement pour faire titulariser un maximum d’agent dans des situations précaires grâce à cette loi du 12 mars 2012.

Voter pour la CGT, le 4 décembre prochain, c’est participer au renforcement de la CGT, pour nous permettre de continuer la lutte avec vous sur :
-  le dégel du point d’indice.
-  l’augmentation des avancements de grade et d’un meilleur déroulement de carrière pour tous…
-  le maintien de l’emploi public, en se battant contre la réforme territoriale qui sera demain l’un des plus grands plans sociaux de France. Le but de notre analyse n’est pas de vous faire peur mais bien de dire la vérité sur la situation actuelle des agents territoriaux, sans détour, sans filtre... la situation n’est malheureusement pas très bonne, l’Etat souhaite une réforme territoriale pour économiser un maximum d’argent public pour rentrer dans l’objectif des 3 % maxi d’endettement public imposé par l’Union Européenne. Faire un maximum d’économie pour avoir les moyens de répondre aux exigences du patronat toujours plus avide de dividendes.

C’est pour cette raison que la CGT contrairement à d’autres organisations syndicales est contre et s’oppose au pacte de responsabilité. Pacte qui prévoit 50 milliards d’économies sur le fonctionnement des services publics, dont 11 rien que dans la fonction publique territoriale. Ce pacte est fait pour aider les entreprises à être plus compétitives en abaissant le coût du travail par des baisses de charge, des aides à l’embauche, des exonérations diverses et variées. On atteint à présent 200 milliards d’euros d’aide publique versés aux entreprises.

Le problème c’est que cela fait trente ans que les gouvernements successifs de droite et de gauche s’obstinent à mettre en place ces politiques improductives. Le constat, c’est qu’en trente ans les dividendes versés aux actionnaires, ceux qui détiennent le capital, les entreprises cotées au CAC 40, ont été multipliés par 20, alors que les salaires ont seulement progressé de 3,5 %. De plus, on peut ajouter que ces cadeaux faits au patronat n’ont pas créé d’emplois, pire le chômage continue d’augmenter et atteint le niveau record des 10 % de la population active.
Le constat ne s’arrête pas là, la baisse des charges et des exonérations contribue la baisse des outils de la solidarité nationale : durcissement des conditions de départ à la retraite, baisse des pensions, baisse de l’indemnisation du chômage et des différentes allocations…

Bref, et la fonction publique dans tout ça ? Le pacte de responsabilité impacte très fortement la fonction publique car il ne pourra être financé que sur les économies faites sur le fonctionnement des services publics. D’ailleurs, la cours des comptes à très récemment remis un rapport qui indique que si le gouvernement voulait maintenir son cap, il fallait augmenter un peu plus les économies sur le fonctionnement des services publics en prenant quelques mesures supplémentaires :
-  Augmentation du temps de travail à 1607 h, suppression des congés dit du Maire ou du Président. (Ex : CG et SDIS…).
-  Suppression du supplément familiale de traitement.
-  Réinstauration des jours de carence.
-  Diminution de postes dans la fonction publique, avec le non renouvellement d’un fonctionnaire sur 3 partants en retraite.

La réforme territoriale, prévoit une redistribution des compétences pour chaque niveau de collectivités territoriales, cette redistribution va engendrer une mobilité forcée pour bon nombre d’agents.
Exemple : la métropole grenobloise prévoit 300 à 400 agents transférés d’ici le 1er janvier prochain.

La CGT soucieuse du bien être des agents et des services rendus au public a interpellé le Président de Grenoble Alpes Métropole pour dénoncer un manque de concertation et de négociation sur la gestion et les droits des personnels alors qu’il s’était engagé à mettre en place des rencontres régulières pour travailler collectivement avec les partenaires sociaux toutes les problématiques liées aux agents dans le cadre de l’émergence de la la métropole grenobloise.

La réforme territoriale impose également que les collectivités territoriales mutualisent les services fonctionnels donc même si nous ne sommes pas directement impactés par une métropole, nous risquons fort d’être concernés par un transfert sur une autre collectivité territoriale qui serait chef de file d’une compétence pour le compte des collectivités territoriales d’un EPCI local.

Bref, il faut s’attendre à un profond bouleversement d’ici le début de l’année 2015.

Vous aurez donc besoin d’avoir une CGT forte, la plus forte possible pour encadrer et défendre l’intérêt de l’ensemble des agents à l’occasion de chaque transfert, pour négocier le maintien de l’emploi, de tous les éléments de rémunération et tous les avantages acquis… (les tickets restaurants, les prestations sociales, les accords de participation sur les risques santé et prévoyance…).

Pour conclure, la CGT est un syndicat de lutte des classes, qui ne cesse de se mobiliser et de s’opposer à toutes les politiques de régression sociale… Notre but final, ce n’est pas d’accompagner le pouvoir dans ces réformes pour gagner quelques miettes mais bien de faire évoluer la société pour le bien de tous les usagers et agents publics.

Alors votez et faites voter CGT aux élections professionnelles du 4 décembre, ensemble on sera plus fort !

Ci-dessous, vous pouvez consulter les listes de candidats de la CGT, les professions de foi, une note sur les éléments importants à connaître pour le bon déroulement des différents scrutins (qui est éligible ?, comment voter ?...) et le tract de 4 pages de la Fédération CGT des services publics.

LISTE CGT CT

PDF - 224 ko


LISTE CGT CAP C

PDF - 240 ko


LISTE CGT CAP B

PDF - 240 ko


LISTE CGT CAP A

PDF - 224 ko


LISTE CGT COS 38

Word - 320 ko


Profession de foi CT

PDF - 768 ko


Profession de foi CAP C

PDF - 816 ko


Profession de foi CAP B

PDF - 816 ko


Profession de foi CAP A

PDF - 816 ko


Note instances représentatives du personnel : vous y trouverez les compétences des CT, CAP, CHS-CT ainsi que divers renseignements "qui est électeur ?..."

Word - 32 ko


4 pages FDSP CGT pourquoi voter pour la CGT le 4 décembre ?

PDF - 1.5 Mo