Accueil > Actualités > Luttes locales > Grenoble : pétition face au plan de sauvegarde

Grenoble : pétition face au plan de sauvegarde

Pour le sauvetage des services publics grenoblois

La Ville de Grenoble lance son "plan de sauvegarde" [sic] des services publics locaux, sans concertation aucune ni des usagers ni des agents.

Aujourd’hui, usagers et agents de la Ville et du CCAS s’inquiètent et se mobilisent pour le retrait de ce plan qui organise la fermeture de services publics et d’équipements de proximité :

  • trois bibliothèques (Prémol, Hauquelin, Alliance) ;
  • la Maison des Habitants Bajatière et le centre social Eaux-Claires ;
  • la Chaufferie et le Ciel ;
  • les antennes mairie ;

ainsi que :

  • la suppression ou la dégradation de nombreuses missions du service de Santé scolaire ;
  • la révision à la baisse des services rendus aux personnes âgées (fin de la restauration au foyer logement Notre Dame, par exemple)

La municipalité prévoit d’ici 2018 la suppression d’environ 150 postes et la non-reconduction des contractuels. Ce qu’elle appelle "une modernisation du service public", c’est en réalité son démantèlement.

Ce qui est en jeu, c’est l’avenir du service public grenoblois et la désertification de certains quartiers, avec pour conséquence l’isolement des populations les plus fragilisées.

La baisse des dotations de l’État sur trois ans ne peut pas tout justifier. D’autres choix politiques sont possibles.

Merci d’adresser votre soutien ou vos pétitions à l’adresse suivante :
Syndicat CGT Ville de Grenoble – 11 Bd Jean Pain, 38000 Grenoble

Demain 28 juin Rassemblement sur le Parvis de la mairie pour soutenir les agents et le service public de proximité.


La pétition :

PDF - 257.4 ko