Accueil > Actualités > Rémunérations > RIFSEEP

RIFSEEP

Le régime indemnitaire tenant compte des fonctions, des sujétions, de l’expertise et de l’engagement professionnel (RIFSEEP), est le nouvel outil indemnitaire de référence qui remplace la plupart des primes et indemnités existantes dans la fonction publique de l’Etat et qui fait l’objet d’une transposition actuellement dans bien des collectivités territoriales.

Les éléments diffusés lors de la formation du 4 novembre 2016 sont accessibles pour les adhérents sur l’espace militant, dans l’onglet "les dossiers" puis RIFSEEP.

Le RIFSEEP n’est pas obligatoire dans la fonction publique territoriale. Il est composé :

  • d’une part fixe l’indemnité de fonctions, de sujétions et d’expertise (IFSE)
  • et d’une part variable facultative, le complément indemnitaire annuel (CIA).

Ce nouveau type de régime indemnitaire oppose les agents par l’individualisation des salaires. La CGT, y est pour cette raison opposée ! Les agents vont être en compétition, cela va provoquer en conséquence des dérives sur les conditions de travail.

Les effets négatifs prévisibles du Rifseep sont aussi :

  • la baisse de rémunération, le maintien de salaire n’étant pas garanti lors du passage au Rifseep ;
  • une cotation des postes qui ne vaut pas une requalification dans le bon grade, notamment pour les catégories C exerçant des fonctions de B ;
  • un risque de clientélisme accru car la part variable dépendra de l’entretien professionnel annuel.

La CGT se bat pour une revalorisation significative du point d’indice car, contrairement au RI ou RIFSEEP, tout compte pour le calcul des droits à la retraite.